Les marins perdent contre Houston 3-2, trouvent encore de petites victoires ici et là

Les Mariners ont perdu un match de baseball aujourd’hui. Ce n’était pas un gros match, ni un match dénué de sens. J’irais même jusqu’à dire que ce n’était même pas un jeu “meh”. C’était juste comme un jeu. C’est peut-être le fait qu’hier, nous avons perdu Julio Rodríguez et Dylan Moore pour ce qui, espérons-le, sera quelques courts séjours en IL, ou peut-être est-ce qu’une défaite contre les Astros de Houston ne fait pas vraiment mal. Les Astros ne sont pas seulement bons, ils sont beaux sacrément bon et il n’y a pas de honte à admettre que nous ne sommes pas (encore) à la hauteur d’eux.

Ou peut-être que malgré la défaite d’un autre match face aux Houston Waste Managements, il y a eu plusieurs «victoires» dans le jeu de balle. Bien sûr, ils ne vont pas dans la colonne des victoires, mais ils indiquent que cette équipe est sur une trajectoire ascendante qui n’est pas un hasard.

Maintenant, si vous me le permettez, voici un bon vieux sandwich bon-mauvais-bon que j’ai appris au camp de leadership. En gros, il s’agit simplement d’exagérer les gars deux fois et de dire une sorte de truc décevant au milieu qui doit être dit. Mais, nous obtenons de bonnes choses parce que je refuse de laisser les Astros gâcher les ~bonnes vibrations.~

31 juil. 2022 ; Houston, Texas, États-Unis ; Le lanceur partant des Mariners de Seattle George Kirby (68 ans) lance contre les Astros de Houston lors de la première manche au Minute Maid Park. Crédit obligatoire : Thomas Shea
Thomas Shea – USA TODAY Sports

Il y a quelques semaines, notre jeune recrue impressionnable (dans le bon sens), George Kirby, a profité des avantages d’avoir un coéquipier en titre de Cy Young qui sait une chose ou deux sur ce que c’est que de corriger son parcours.

Comme cela a été noté dans la sphère de l’écrivain de baseball, Robbie Ray est récemment revenu à un terrain souvent utilisé de son temps en Arizona : la balle rapide à deux coutures. C’était un terrain que Ray avait à portée de main pendant son année All-Star en Arizona. Sa volonté de revenir sur un terrain après une pause de trois saisons montre qu’il n’a pas peur de revoir quelque chose qui a fonctionné pour lui dans le passé, mais dans de nouvelles circonstances. Un peu comme quand vous aimiez dessiner quand vous étiez enfant, laissez tomber le passe-temps et reprenez-le à l’âge adulte avec un tout nouvel ensemble de compétences en étant simplement adulte.

Après avoir vu le succès de Ray après avoir réintroduit le terrain à mi-parcours de cette saison, Kirby a montré pourquoi les Mariners sont si friands de l’alun d’Elon. Il a approché Ray pour apprendre le terrain, voulant l’ajouter à sa ceinture à outils, et ce faisant, il a montré son désir d’apprendre et de grandir en tant que joueur. Il s’est donc entraîné et bientôt il était prêt à montrer ses nouvelles compétences (maman regarde, regarde ! regarde ce que je peux faire !) dans un jeu.

Voici le premier match d’utilisation à deux coutures de Kirby le 26 juillet contre le Texas :

Le jeune George a fait ce que nous (qui sommes-nous ?) dans le biz appelons un “lancement en douceur” et a lancé le nouveau terrain sept (7) fois au total. Ces lancers ont donné lieu à trois (3) prises annoncées, deux (2) retraits en jeu, une (1) fausse balle et une (1) balle. Il a donc trempé ses pieds pour se mouiller un peu et cela n’a abouti qu’à des lancers productifs. Gloire.

Voici son deuxième match avec le terrain, aujourd’hui contre les Astros :

Comme vous pouvez le voir, George a utilisé son All-Star Break pour se sentir plus à l’aise avec le terrain et ça se voit. Passant de 14 % d’utilisation à 31 %, juste derrière sa balle rapide à quatre coutures à 32 %. Aujourd’hui, il a eu un sac un peu plus mitigé avec les résultats, mais cela vient avec le territoire d’utiliser un peu plus le terrain. Découvrez les résultats de son bi-couture aujourd’hui :

Comme je l’ai dit, plus d’un sac mélangé. Mais ce qui est encourageant à voir, c’est que plus 13 du temps son deux-couture a entraîné une grève appelée. Ouaiaaaaaaah boiiiiiiiii.

Alors le bien voici que Kirby a fait son premier départ contre l’une des meilleures équipes de la ligue et n’a pas eu peur de lancer un terrain qu’il n’a que récemment mis en œuvre. Pourquoi est-ce important ?

C’est important parce que cela montre une volonté de s’améliorer jour après jour. Cela montre qu’il n’a pas peur d’être un peu mal à l’aise si cela signifie que cela l’aidera lui-même et son équipe. Cela montre qu’il a l’intention d’être un compétiteur, pas seulement un joueur.

Je vais le prendre n’importe quel jour de la semaine.

MLB : Seattle Mariners contre Houston Astros

31 juil. 2022 ; Houston, Texas, États-Unis ; Le frappeur désigné des Astros de Houston, Yordan Alvarez (44 ans), frappe au large et marque le voltigeur central Mauricio Dubon (14 ans) contre les Mariners de Seattle lors de la dixième manche au Minute Maid Park. Crédit obligatoire : Thomas Shea
Thomas Shea – USA TODAY Sports

Si je pouvais juste écrire “The Astros” dans cette section et la laisser, je le ferais. Mais je ne le ferai pas. Parce que j’ai plus à dire et que je cours toujours sur mon coup de pied Adderall et si vous participez également aux styles musicaux de ~ médecine ~ pour faire votre travail, vous savez que c’est un train de marchandises que vous ne pouvez pas arrêter. Par exemple, je viens d’écrire trois lignes sur mon coup de pied Adderall.

D’accord, le Mauvais.

Nous avons perdu. Mais comme je l’ai dit en haut, cela n’a pas vraiment semblé être une perte tout au long. Cependant, il y a eu des moments clés qui m’ont laissé, un fan, secouer ma putain de tête. Même le chat avec qui je couvrais le match n’était pas content. D’accord, elle n’est jamais contente.

Je sais que je l’ai mis en avant dans la précédente section Good ™, mais George Kirby mérite également une mention déshonorante pour commencer cette partie également.

Mariners de Seattle contre Astros de Houston

HOUSTON, TEXAS – 31 JUILLET: Jose Altuve # 27 des Astros de Houston est touché par un lancer lors de la première manche contre les Mariners de Seattle au Minute Maid Park le 31 juillet 2022 à Houston, Texas.
Photo de Bob Levey/Getty Images

Qui sait si c’était intentionnel ou non, mais pour le tout premier lancer du match suite à une blessure à votre joueur vedette d’être un HBP sur l’un de leurs joueurs vedettes ? Pas un super look. Ça aurait pu glisser, ou ça aurait pu être les règles non écrites. Ni l’un ni l’autre ne sont bons. Le petit sourire suffisant d’Altuve n’est pas bon non plus alors qu’il est allongé dans la terre à l’assiette. Soit il pense qu’il rentre dans la tête des Mariners, soit il aime la douleur. Un avec lequel je suis d’accord parce que nous n’avons pas honte de ces parties ici.

Mais la circonstance n’est pas bonne. Bien que je comprenne la nécessité de se défendre et de ne pas se faire marcher dessus parfois, ce moment était plus dans le camp de “quand ils vont bas, nous allons haut”. La diffusion d’Astros klassy-with-ak a alors pris sur eux de dépeindre les Mariners comme ayant une «histoire» et une «réputation» de représailles. Mmh.

C’est la même équipe qui, comme indiqué dans le tweet, a fait suspendre un joueur et son manager pour avoir riposté. Oh, et aussi l’équipe qui a établi le record pour avoir frappé les Mariners avec des lancers plus de fois en une saison que tout autre adversaire de l’histoire de Seattle.

Mais permettez-moi d’être clair, le pire de tout cela n’est que les mauvaises vibrations qu’il dégage. Je ne pense pas que Scott ni Kirby perdraient leur temps à allumer un feu sans bois ni bois d’allumage et uniquement du papier journal.

MLB : Seattle Mariners contre Houston Astros

31 juil. 2022 ; Houston, Texas, États-Unis ; Le joueur de deuxième but des Astros de Houston, Jose Altuve (27 ans), vole le marbre alors que le receveur des Mariners de Seattle, Cal Raleigh (29 ans), attend le lancer de la première manche au Minute Maid Park. Crédit obligatoire : Thomas Shea
Thomas Shea – USA TODAY Sports

Petit fait amusant : nos Mariners de Seattle bien-aimés se classent au premier rang tout du baseball à ne pas foutre en l’air, je veux dire, ils ont le moins d’erreurs parmi le reste de la ligue à 34, le prochain le plus proche étant les Cardinals de St. Louis avec 41. Qu’il suffise de dire que les erreurs ne sont pas souvent commises par la Mme Mais, parce que la vie est parfois idiote, l’équipe a commis une erreur aujourd’hui après quelques moments moins que stellaires qui ont conduit Altuve à voler la maison (avec Abraham Toro qui a presque plongé la tête de Kirby avec le lancer dans l’assiette) et Kyle Tucker le frappe devant Eugenio au 3e.

Heureusement, l’équipe s’est un peu calmée et s’est échappée avec seulement un déficit de deux points.

Seattle Mariners contre Washington Nationals - Deuxième match

Imaginons que cette photo ait été prise aujourd’hui.
Photo de Scott Taetsch/Getty Images

Permettez-moi d’aller droit au but. Notre enclos des releveurs est bon et ils continuent d’être patients lorsque l’attaque a besoin d’un peu plus de temps pour démarrer. Après les quelques manches de Kirby aujourd’hui, l’enclos des releveurs (moins Bernardino) a lancé cinq (5) manches sans but, n’accordant que deux (2) coups sûrs et un (1) but sur balles tout en en retirant quatre.

Bien sûr, le nouveau gars Brennan Bernardino a fait abandonner le coup gagnant, donc le stylo n’était pas impeccable, mais le combo de Murfee, Brash, Sewald et Swanson a continué à montrer son courage. Sortir d’une défaite et dire « ouais, notre enclos a bien fait » n’est pas normal, mais depuis quand les Mariners sont-ils normaux ?

L’enclos des Mariners me rappelle le mantra du golf, “conduire pour le spectacle, putter pour la pâte”. Sans Munoz et un peu de Brash, l’enclos est surtout composé de gars qui font rêver les entraîneurs de la Petite Ligue : ce sont des gars fondamentaux. Ils n’ont pas besoin d’impressionner la foule, ils n’ont pas besoin de se retrouver sur une liste Top Play à la fin de la semaine. Ils sont tenaces. Ils sont concentrés. Et ils sont là pour faire leur travail.

Mariners de Seattle contre Astros de Houston

HOUSTON, TEXAS – 31 JUILLET: Jesse Winker # 27 des Mariners de Seattle serre la main Adam Frazier # 26 après avoir frappé un circuit de deux points en huitième manche contre les Astros de Houston au Minute Maid Park le 31 juillet 2022 à Houston, Texas .
Photo de Bob Levey/Getty Images

*lève le doigt* et encore une chose.

Boule du chaos.

Croire.

Ce n’est pas grave, améliorez-vous.

Différentiel amusant.

Comme mentionné ci-dessus, les Mariners ne sont pas une équipe normale, ils sont un cool équipe (qui augmente notre tension artérielle). Ce qui est étonnant dans l’équipe de cette année, en particulier, c’est la volonté compétitive palpable de notre alignement principal. C’est l’attitude « ne peut pas abandonner ». Ce sont les vibes que dégagent des joueurs comme Jesse Winker, Carlos Santana et Julio Rodríguez qui disent “Je t’ai eu, je t’ai eu.”

Le coup de circuit de 2 points de la 8e manche de Winker aujourd’hui a illustré l’attitude « ne peut pas abandonner ». Je dis « je ne peux pas abandonner » plutôt que « je n’abandonnerai pas » parce que s’il y a une chose qui est vraie dans cette équipe, c’est qu’elle est incapable de ne pas faire de son mieux.

Il est facile de se moquer de cette équipe et de souligner chaque défaut. Il est facile de voir les pertes comme MAUVAISES et la raison de la colère. L’équipe, comme nous tous, est humaine. Et ce sont des humains volontaires et férocement compétitifs.



#Les #marins #perdent #contre #Houston #trouvent #encore #petites #victoires #ici #là

Leave a Comment

Your email address will not be published.